This website uses cookies
Le site internet ne stocke plus que les cookies essentiels sur votre ordinateur. Si vous n'autorisez pas les cookies, il se peut que vous ne puissiez pas utiliser certaines fonctionnalités du site, par exemple: se connecter, acheter des produits, voir le contenu personnalisé, passer d'une langue à l'autre. Il est recommandé d'autoriser tous les cookies.
+33 (0)1 41 19 21 99 (FR) Tous les sites

RECHERCHE

Test d'insufflation

Maintenez le bon fonctionnement de votre insufflateur

Test d‘insufflateurs médicaux

Pallaire EVA15 InsufflatorUne insufflation est une injection de gaz, de poudre ou de vapeur dans une cavité corporelle. Il existe de nombreuses applications médicales utilisant l’insufflation : chirurgie, élaboration de diagnostics, assistance respiratoire, soins intensifs, anesthésie ainsi que l'administration de médicaments par insufflation nasale.

Chirurgie

L'insufflation endoscopique est utilisée pendant les opérations chirurgicales laparoscopique pour créer un espace libre permettant au chirurgien de travailler. Un insufflateur laparoscopique gonfle le corps du patient à l'aide d'un gaz sous pression - généralement du dioxyde de carbone (CO2) préféré à l'air ambiant ou à l'oxygène (O2), car le CO2 a moins d'effets négatifs sur le corps. Plus précisément, le CO2 est ininflammable, incolore et sa solubilité dans le sang est supérieure à celle de l'air. La sécurité du patient est surveillée en permanence tout au long de l'opération.

Diagnostic

L'insufflation de gaz dans certaines parties du corps humain peut également améliorer le diagnostic. L'insufflation peut améliorer l'imagerie radiologique ou permettre l'accès à des parties du corps qui seraient autrement difficiles à examiner. Par exemple, l'insufflation peut être utilisée lors des coloscopies de routine et est souvent nécessaire chez les patients profondément sous sédatifs.

Assistance respiratoire et anesthésie

L'insufflation dédiée à l'assistance respiratoire va du masque respiratoire (fournissant de l'oxygène) aux appareils de thérapie PAP (utilisés pour traiter l'apnée du sommeil).

Outre l'oxygénation des patients, l'insufflation est utilisée pour ventiler les patients et pour administrer/maintenir une anesthésie générale. Certains médicaments utilisés pour induire une anesthésie générale empêchent le mouvement des muscles utilisés pour respirer. Dans ce cas, un insufflateur est nécessaire pour forcer mécaniquement l'air oxygéné dans le système respiratoire du patient.

Administration des médicaments

Les médicaments administrés par insufflation nasale peuvent avoir un effet local ou systémique, et sont généralement beaucoup plus faciles à absorber par l'organisme que les médicaments par voie orale. Ces médicaments peuvent être des stéroïdes, des hormones de substitution, des décongestionnants, des substituts de la nicotine, des médicaments contre la migraine et des vaccins. En outre, l'insufflation nasale peut être utilisée chez les patients pour lesquels un accès intraveineux n'est pas possible.

Test des insufflateurs

Keyhole surgery using an endoscopic insufflatorLes insufflateurs sont conçus pour intégrer un certain nombre de capteurs, tels que des capteurs de pression, de débit de gaz, de température, etc. Ces capteurs sont utilisés pour contrôler les débits de pression, de gaz et de température nécessaires au fonctionnement de l'insufflateur, ainsi que pour afficher les relevés en temps réel afin d'informer les utilisateurs pendant le fonctionnement de l'équipement. Il est essentiel que ces capteurs fonctionnent avec précision afin que l'insufflateur fonctionne correctement et que le patient ne soit pas blessé par le processus d'insufflation.

Pour garantir le bon fonctionnement de l'insufflateur, les appareils sont entretenus et testés périodiquement pour contrôler qu'ils fonctionnent conformément aux spécifications du fabricant.  Les fabricants testent les insufflateurs au cours des processus de développement et de production.  Les capteurs sont calibrés ou vérifiés à ce moment-là par les ingénieurs de conception, les ingénieurs de fabrication et les techniciens.

Une fois vendus et mis en service dans un hôpital, les insufflateurs sont généralement entretenus soit directement par le fabricant, soit par un technicien de service agréé (formé et certifié par le fabricant). La plupart des fabricants d'insufflateurs spécifient un cycle d'entretien afin de maintenir la garantie de l'appareil - généralement tous les ans ou tous les deux ans.

Pour tester les composants pneumatiques d'un insufflateur, on mesure généralement les pressions, le débit ou le volume de l'appareil. La plage de pression typique des insufflateurs se situe entre 10 et 15 mm Hg et les débits sont inférieurs à 50 litres par minute. Les résultats des tests d'entretien et de maintenance sont documentés et un rapport ou un certificat est généralement généré. 

Les débitmètres massiques de la série 5000 de TSI sont idéaux lors du développement, de la production et de l'entretien des dispositifs d'insufflation. Ces débitmètres tout-en-un permettent de mesurer débit, pression et température dans un seul instrument et peuvent enregistrer les relevés et exporter des données synchronisées dans le temps. Une faible perte de charge liée à la technologie des débitmètres TSI garantit que les mesures de débit et de volume n'ont pas d'impact sur l'insufflateur testé, et que les débitmètres sont conformes aux exigences de test à faible perte de charge spécifiées par certains fabricants.  

5210-7 Low Flow MeterTSI 5210-7 Débitmètre faible pression :  Pour débits inférieurs à 30 L/min et pression de gaz CO2

  • Mesures des faibles pressions différentielles : plage de ±150 cm H2O, tolérance de ±0,5 % de la lecture ou 0,15 cm H2O
  • Mesures des débits de gaz CO2 : plage de ±30 L/min, tolérance de 2 % de la lecture ou de 0,005 L/min
  • Mesure du volume avec mesure du totalisateur
  • Mesures de température et de pression absolue incluses
  • Enregistrement des données de mesure avec exportation facile des données

5310-5 High Flow MeterTSI 5310-5 Débitmètre forte pression :  Pour tester les débits supérieurs à 30 L/min et les pressions de CO2 

  • Mesures des faibles pressions différentielles : plage de ±150 cm H2O, tolérance de ±0,5 % de la lecture ou 0,15 cm H2O
  • Mesures des débits de CO2 : plage de ±300 L/min, tolérance de 2 % de la lecture ou 0,05 L/min
  • Mesure du volume avec mesure du totalisateur
  • Mesures de température et de pression absolue incluses
  • Enregistrement des données de mesure avec exportation facile des données

5200-7 Low Flow MeterTSI 5200-7 Débitmètre faible pression :  Pour tester les débits de gaz CO2 inférieurs à 30 L/min

  • Mesures des débits de gaz CO2 : plage de ±30 L/min, tolérance de 2 % de la lecture ou 0,005 L/min
  • Lecture à une résolution de 1 milliseconde
  • Mesure du volume avec mesure du totalisateur
  • Mesures de la température et de la pression absolue incluses