This website uses cookies
Le site internet ne stocke plus que les cookies essentiels sur votre ordinateur. Si vous n'autorisez pas les cookies, il se peut que vous ne puissiez pas utiliser certaines fonctionnalités du site, par exemple: se connecter, acheter des produits, voir le contenu personnalisé, passer d'une langue à l'autre. Il est recommandé d'autoriser tous les cookies.
+33 (0)1 41 19 21 99 (FR) Tous les sites

RECHERCHE

Compteur de particules à noyaux de condensation polyvalent et à eau 3789

UGS: 3789

Les compteur de particules (Condensation Particle Counter = CPC) à eau assurent des concentrations précises des particules dans les gaz tout en utilisant de l'eau distillée à la fois écologique, sure et aisément disponible. En le combinant avec un appareil de mesure de taille de particules, il est possible de quantifier la concentration et les distributions de taille de nanoparticules <2 nm et jusqu'à environ 1 000 nm.

La 3e génération de CPC en phase aqueuse bénéficie de nombreuses améliorations : 

  • Fiabilité sans précédent 
  • Maintenance minime 
  • Efficacité de comptage réglable

Détails du produit

Ce produit a été présenté lors de l'International Aerosol Conference sous la forme de prototype opérationnel. Les spécifications peuvent faire l'objet de modifications jusqu'au lancement du produit finalisé. Demandez simplement un devis pour rester à jour sur les informations les plus récentes.

Fiabilité sans précédent

Nos clients comptent sur un fonctionnement stable du W-CPC sous diverses conditions. La 3e génération de W-CPC de TSI affiche un design robuste :

  • Des micropompes commandent l'injection d'eau dans la mèche et le rejet de l'excèdent d'eau de la mèche. Le contrôle de ces deux flux évite l'accumulation d'eau en excès dans l'instrument, même si l’entrée du W-CPC est bloquée.
  • Le processus de condensation a été étendu par une 3e étape. En suivant l'entrée : 
    1. L'aérosol est conditionné dans un environnement refroidi et humide. 
    2. La chaleur force la vapeur d'eau à sursaturer dans l'axe du flux et initie la condensation sur les nanoparticules.
    3. Le processus de condensation se termine par le refroidissement. L'excès de vapeur d'eau est condensé pour éviter la condensation d'eau dans les parties suivantes de l'instrument. Cette eau condensée retourne dans les parties inférieures de la mèche pour être réutilisée.

 

Les trois étages sont connectés par une seule mèche au design repensé qui sert aussi de réservoir d'eau.

Ces fonctionnalités rendent le nouveau CPC à eau polyvalent et très résistant aux changements de pression dans certaines configurations expérimentales. Le test de contraintes suivant démontre que le modèle 3789 récupère rapidement face aux fluctuations de pression fréquentes et extrêmes relançant ainsi rapidement les mesures avec exactitude. Lors du test, l'entrée du CPC a été bloquée temporairement plus de 1000 fois pour simuler des fluctuations de pression extrêmes. La lecture de concentration chute durant le blocage du flux d'échantillonnage, comme prévu. Mais une fois le blocage éliminé, les mesures de concentrations reprennent rapidement au même niveau que pour le CPC de référence, protégé des perturbations.

Maintenance minime

Alors que la mèche sert de réservoir d'eau, un réservoir stagnant peut se contaminer rapidement sous l'effet de la croissance microbienne. La mèche se dégrade donc, compromettant la qualité des mesures. Pour corriger ce problème, le design du modèle 3789 utilise une faible quantité de l'excèdent d'eau afin de rincer la mèche. Le matériau de la mèche est ainsi régénéré et la durée de vie de la mèche est prolongée de 6 mois, voire plus.

Efficience de comptage réglable

Une nouveauté pour la technologie CPC : grâce à ce modèle V-WCPC 3789, l'utilisateur fait facilement varier l'efficacité de comptage de l'instrument. L'interface utilisateur offre le choix de réglage de l'efficacité de comptage à 50% sur 2,2 nm, 7 nm ou une valeur personnalisée. Les points de consigne d'efficacité prédéfinis sont valides pour le saccharose et caractérisés chez TSI.

Pour la première fois, un chercheur compétent peut choisir entre différents points de consigne, caractériser la courbe d'efficacité de comptage avec une instrumentation appropriée alors que le CPC à eau polyvalent va enregistrer les réglages sélectionnés sous forme de points de consigne personnalisés. 

Applications

Le CPC polyvalent et à eau de TSI est adapté à la plupart des applications de comptage de particules mais sa capacité de détection jusqu'à 2.2 nanomètres le rend idéal pour : 

  • Étude de la formation et de la croissance des particules
  • Recherche en nanotechnologie ou pour le monitoring
  • Études sur l’inhalation ou dans les chambres d'exposition
  • Monitoring prolongé et ininterrompu de la qualité de l'air 

Caractéristiques et avantages

  • Efficacités de comptage sélectionnables
  • Points de consigne prédéfinis d'efficacité de comptage à 50% pour 2,2 nm et 7 nm (saccharose)
  • Mémoire de réglages personnalisés pour l’efficacité de comptage définie par l'utilisateur
  • Comptage de particules individuelles jusqu'à 2 x 10 5 particules/cm³
  • Eau distillée comme fluide de travail à la fois pratique, sure et écologique
  • Acquisition de données à 50 Hz
  • Compatible pour intégration à un spectromètre SMPS™
  • Grande mémoire interne pour +1 an de données
  • Contrôle à distance et téléchargement de données via Ethernet
-

Ressources connexes

BROWSE SECTIONS
  • Brochures
  • Catalogues
  • Posters
  • Fiches produits